Partouche dit non à la licence française

Le plus grand groupe de casinotiers français, Partouche, dit non à la licence de poker en ligne française. Cette nouvelle a fait l’effet d’un tremblement de terre car personne ne l’attendait. Cet opérateur va-t-il vraiment refuser d’entrer en lice pour la licence si convoitée par tous les autres ? En y regardant de près c’est tout à fait possible, c’est même probable. Tout d’abord Partouche estime que le projet de loi français fait tout pour protéger les pas encore ex monopoles du monde des jeux et paris, la FDJ et le PMU, et que cela est inadmissible car les casino ne gagnent rien dans l’affaire si ce n’est une concurrence ‘protégée’ par l’Etat.

Une deuxième déclaration du même groupe a elle aussi fait des vagues puisqu’elle soulève justement un des gros problèmes touchant l’octroi des licences. Il s’agit de l’annonce que Partouche pourrait même entrer dans le marché des paris sportifs. En effet, tout un chacun peut obtenir une licence, même si ce qu’il offre n’est pas la spécialité première du candidat. Exemple : les experts des courses de chevaux et des loteries veulent se mettre au poker, alors pourquoi les opérateurs de poker ne se mettraient-ils pas aux paris ?

Il y a bien du vrai là-dedans, et c’est bien pourquoi Partouche préfère la nouvelle législation belge qui n’autorise que les exploitants des casinos à offrir des sites offrant du poker en ligne. Il est également vrai que ce refus de la licence est une tactique afin de voir ce qui va réellement se passer à l’ouverture du marché, il sera toujours temps pour lui de faire une demande de licence puisqu’il est de toute façon déjà le leader du poker français.

Gif Banners