Le casino en ligne voit l’avenir en rose

Le casino en ligne voit l’avenir en rose après l’ouverture du marché des jeux à la concurrence le 1er janvier 2010. Les joueurs de poker aiguisent leurs techniques en prévision de cet événement où ils pourront enfin jouer ‘légalement’ en ligne, et les parieurs préparent leur prochains paris qu’ils pourront enfin accomplir sur Internet depuis chez eux sans avoir à se déplacer nulle part. Les amateurs de jeux de casino comme le blackjack, la roulette, le keno et des machines à sous ne sont pas concernés et devront continuer à n’y jouer qu’aux casinos terrestres, ou alors sur les sites de casino en ligne gratuit illégaux.

Malgré que cette ouverture ne concerne que les paris hippiques, les paris sportifs et le poker, les casinotiers français se font déjà beaucoup de soucis car ils prévoient une concurrence féroce de la part des sites de poker en ligne. Leur marché a déjà baissé à cause de l’interdiction de fumer dans les lieux publics et de la crise économique mondiale, alors si la concurrence s’y met aussi, qu’en sera-t-il de leurs revenus ?

Les villes possédant un casino se font elles aussi des soucis car les recettes fiscales reçues de ces établissements de jeu, en général 15%, comptent pour une bonne part dans leurs budgets annuels. Que feront-ils si les casinos ne tiennent plus le coup…