Le poker français et ses champions

Le poker français n’a pas vraiment fait d’étincelles aux WSOP 2009, à part quelques-uns sortant de l’ordinaire, comme Antoine Saout, ce jeune qui a fait connaissance avec le jeu à peine un an et demi avant d’avoir réussi l’exploit d’entrer dans les November Nine, les 9 finalistes de tournois de poker le plus prestigieux de la planète. A part lui on peut encore citer Fabrice Soulier qui a lui aussi réussit quelques performances à noter, dont sa 7ème place au H.O.R.S.E. à 1.500$ et deux 21ème places au Seven Card Stud à 1.500$ et au Pot-Limit Omaha à 5.000$.

Vanessa Rousson, bien connue du poker français, a eu 4 places payées, en No-Limit Hold’em et en Pot-Limit Hold’em. D’autres en ont eu 2, comme Anthony Lelouche, Bertrand Grospellier, Antoine Lamourette, Ludovic Lacay, entre autres.

Par contre des joueurs français très célèbres n’ont atteint qu’une seule place payée, entre autres David Benyamine, Arnaud Mattern et Anthony Roux. Dommage seulement qu’aucun d’entre eux n’a réussi à décrocher une place plus proche du podium. Les seuls ayant réussi à s’y rapprocher un peu sont Jean-Philippe Leandri que a remporté une belle 3ème place au Pot-Limit Omaha, Anthony Roux avec une 5ème au No-Limit Hold’em et Fabrice Soulier, Gabriel Nassif, David Benyamine et Almira Skripchenko qui sont chacun arrivés à la 7ème place de leur tournoi. Seuls deux joueurs de poker français ont réussi à gagner un bracelet WSOP, il s’agit de David Benyamine en 2008 et Patrick Bruel en 1998.

A part ceux-ci il y en a encore quelques-uns qui ont fait parler d’eux dans plusieurs compétitions cette année, comme Pascal Perrault, Thomas Fougeron ou Tristan Clémençon de Poker770, qui a remporté une magnifique 3ème place à l’EPT Deauville 2009, ou comme Michel Abecassis et Vikash Dhorasoo de Winamax.

Le poker français est en bonne forme pour l’instant, et on verra ce qui se passera à la reprise des WSOP 2009 du 7 au 10 novembre autour de la célèbre table finale. Est-ce que Saout arrivera à grimper les marches jusqu’au titre suprême du poker mondial ? A suivre bien entendu.